vitamine c nutrixeal liposomale posologie ajr carences

Vitamine C : son importance contre la fatigue, conseil, carences, surdosages

La vitamine C est incontestablement un des nutriments les plus importants pour le bon fonctionnement de notre organisme : il prévient le vieillissement des cellules ainsi que de nombreuses pathologies. Retour sur son rôle, sur ses vertus et sur les moyens de s’en procurer.

Généralités sur la vitamine C

Aussi appelée acide ascorbique, la vitamine C est un nutriment hydrosoluble que l’on trouve en grande quantité dans notre organisme. Bien qu’il soit très important dans son fonctionnement, il ne peut pas le synthétiser et le stocker. C’est pourquoi l’apport extérieur en vitamine C est essentiel.

Elle joue un rôle d’antioxydant et permet de renforcer notre système immunitaire. Elle permet aussi de produire et renouveler les globules rouges, protège notre organisme des agents pathogènes et augmente la production des hormones (dopamine et adrénaline notamment).

Posologie quotidienne / AJR

Les besoins en vitamine C varient en fonction de l’âge du sexe et du profil de la personne. Pour vous aider à vous y retrouver, voici un petit récapitulatif des AJR en fonction des cas :

  • de 0 à 6 mois : les apports journaliers devraient être de 40 mg ;
  • de 7 mois à 1 an : ils devraient être de 50 mg ;
  • pour les bébés de 1 à 3 ans : on estime qu’il faut 60 mg ;
  • de 4 à 13 ans : les apports par jours devraient être situés entre 90 et 100 mg ;
  • de 14 à 70 ans (hommes et femmes ) : les apports journaliers devraient être de 110 mg ;
  • pour les seniors : les professionnels de la santé recommandent 120 grammes ;
  • les femmes enceintes et allaitantes : on recommande 120 et 130 mg ;
  • les fumeurs : les apports journaliers devraient être de 130 mg.

Quels sont les effets d’une carence en acide ascorbique ?

Une carence en vitamine C peut avoir de graves répercussions sur votre santé et entraîner le scorbut. En occident, cette pathologie est extrêmement rare, mais elle peut causer des oedèmes ou des hémorragies et entraîner la mort, si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Sinon, une carence légère peut causer une fatigue générale, une perte d’appétit et un affaiblissement des défenses immunitaires, nous rendant plus vulnérables face aux maladies.

Où trouver la vitamine C ?

La source principale de vitamine C se trouve dans notre alimentation, c’est pourquoi il est recommandé de consommer au moins 5 fruits et légumes par jour (kiwi, poivron rouge, mangue, brocoli, etc.).

Vous pouvez aussi, par exemple, retrouver et acheter de la vitamine C auprès des nombreux laboratoires fabricants des compléments alimentaires comme Nutrixeal.

La vitamine C liposomale

La vitamine C liposomale est la forme la plus concentrée et la plus pure du nutriment. C’est sous cette forme qu’elle est le mieux assimilée par notre organisme (taux d’assimilation de 90% contre 20% pour l’alimentation). Elle se prête donc parfaitement à une cure sur le long terme.

Nutrixeal avis sur vitamine C liposomale : de notre expérience et de notre avis, cette vitamine C est d’une pureté incroyable. Elle fait l’objet d’un brevet et ne contient aucun solvant, n’est pas acide (contrairement à la vitamine C classique du commerce), et est 4 fois plus assimilable par l’organisme. Elle convient très bien aux intestins fragiles.

Six plantes détox pour éliminer les toxines

Les plantes détoxifiantes permettent d’éliminer les toxines de notre organisme et ainsi maintenir son bon fonctionnement. Il faut savoir qu’il existe une plante pour à peu près chaque organe et chaque fonction de l’organisme. De ce fait, grâce à la phytothérapie, il est possible de drainer, stimuler, évacuer, régénérer ou encore protéger son corps. Dans cet article, vous trouverez les six principales plantes détox les plus efficaces. Elles peuvent être préparées et consommées de différentes manières : infusions, décoction, comprimés achetés auprès de laboratoires spécialisés comme Nutrixéal, etc.).

Le chardon-Marie

Cette plante a un rôle très bénéfique sur le foie : elle le protège et stimule sa régénération cellulaire.

Attention toutefois, les personnes allergiques aux Astéracées ou sujettes à l’hypertension ne doivent pas en consommer.

Le chardon-Marie peut être consommé en gélules, en décoction, en teinture mère et dans des salades après concassage des graines.

L’achillée millefeuille

Réputée très puissante sur le plan médical, l’achillée millefeuille possède de nombreuses vertus. En ce qui concerne ses propriétés détoxifiantes, elle soutient et stimule le foie.

Elle peut être consommée en infusion ou en teinture mère.

Attention, cependant, sa consommation est à éviter pendant la grossesse.

L’artichaut

Ce légume stimule la production de bile et facilite son évacuation vers l’intestin et augmente la quantité d’urine. En conclusion, c’est donc un très bon drainant et il est très bénéfique pour le foie.

Il est possible de faire des cures d’artichaut en infusion (attention toutefois, son goût est très amer et fort). Sinon, il existe aussi des gélules que l’on peut retrouver chez tous les fabricants de compléments alimentaires comme Nutrixéal.

La bardane

Cette plante est depuis très longtemps utilisée pour ses propriétés purificatrices, notamment au Moyen-Age. Depuis, son utilisation avait presque disparu, mais des études récentes démontrant son efficacité ont donné un regain de popularité à la bardane. Elle apporte une aide précieuse dans l’élimination des déchets de l’organisme.

Elle peut être consommée en gélules, en infusion, en décoction et en teinture mère.

L’ortie

malgré sa réputation, l’ortie a de nombreuses propriétés médicinales. C’est un excellent dépuratif, reminéralisant et elle a des actions diurétique et hémostatique. Cette plante peut être consommée en infusion, en gélules et en teinture mère.

Le pissenlit

Le pissenlit est aussi une plante qui permet de prendre soin de votre foie. De plus, il élimine les toxines alimentaires, environnementales et infectieuses.

Il peut se consommer en infusion, en décoction, en teinture mère et en gélules.

Articulations seniors : le peptide de collagène à la rescousse !

Tout le monde a envie de rester en forme le plus longtemps possible. Seulement voilà, passé la cinquantaine, de nombreuses personnes commencent à développer des problèmes d’articulation qui peuvent être assez handicapants au quotidien. La solution miracle ? Le peptide de collagène. Il a été scientifiquement prouvé que les compléments alimentaires à base de collagènes de type I et II joue un rôle dans l’amélioration du système musculosquelettique, particulièrement pour les séniors.

Peptide de collagène : de quoi parle-t-on ?

Les peptides de collagène sont une source polyvalente de protéines et un élément important d’une alimentation saine. Leurs propriétés nutritionnelles et physiologiques favorisent la santé des os et des articulations, et contribuent à la beauté de la peau.

Le collagène est constitué de trois chaînes de polypeptides. Ces chaînes, appelées « alpha chains », sont enroulées les unes autour des autres pour former des macromolécules à triple hélice : une structure, une taille et une séquence d’acides aminés uniques. Dans les séquences de collagène, la glycine (Gly) est présente tous les trois résidus. Cela permet la formation des trois chaînes en une structure triple hélice. Ainsi, la caractéristique commune à tous les collagènes est une séquence qui peut être exprimée sous la forme (Gly-X-Y)*n, où X et Y sont fréquemment représentés par la proline (Pro) et l’hydroxyproline (Hyp), respectivement. Cette séquence est nécessaire pour que le collagène assemble les fibrilles qui forment ensuite les fibres, assurant une intégrité structurelle inégalée pour la matrice extracellulaire des tissus conjonctifs.

La matière première des peptides de collagène – comme pour la gélatine – est la protéine de collagène. Les peptides de collagène sont toutefois des molécules relativement petites, d’un poids moléculaire inférieur à 10 000 g/mole. Les peptides comprennent au moins deux acides aminés. Ils se caractérisent par une excellente solubilité dans l’eau froide et, même dans des solutions très concentrées, ils ne forment pas de gel.

Pourquoi les seniors devraient-ils consommer plus de peptide de collagène ?

Notre corps entame un lent déclin de la production de collagène lorsque nous atteignons les 25-30 ans, à un rythme d’environ -1 à -2% par an. La soixantaine passée, notre production naturelle de collagène décline d’environ 30% par an !

Lorsque le corps commence à produire de moins en moins de protéines de collagène pour remplacer les os, les articulations et le cartilage usés, l’inflammation prend le dessus et peut causer des problèmes de santé majeurs comme l’arthrose par exemple. Pour lutter contre ce problème de production de collagène qui stagne puis diminue avec l’âge, la solution est de consommer davantage de protéines animales, notamment des tissus conjonctifs ou des abats.

Seulement voilà, les seniors n’en consomment malheureusement pas toujours assez, qu’il s’agisse de protéines animales pour soutenir le système musculaire ou de protéines de collagène pour améliorer la santé des os, des articulations et de la peau.

La solution ? Les compléments alimentaires à base de peptide de collagène, comme Collagène Support des laboratoires Nutrixeal. Ce produit à visée généraliste (os, articulations, muscles…) apporte aux séniors tous les bienfaits du peptide de collagène sous forme de poudre. De plus, il est pratique à utiliser et à emporter avec soi en voyage ou en déplacement. Notons ici que de nombreuses études scientifiques ont prouvé qu’un apport en peptide de collagène aidait les séniors à réduire la détérioration de leurs tissus conjonctifs et à améliorer la fonction des articulations.

Comment ? En assurant une double fonction : le peptide de collagène ingéré va assurer la régénération des organes et, dans un second temps, hydratera et améliorera la résistance et la souplesse des tissus conjonctifs. Que du bonheur !

 

About the author: appareil-musculation