Quels muscles sont travaillés quand vous jouez au hockey ?

Le hockey exige de la vitesse, de la rapidité, de l’agilité et de l’équilibre ainsi que la capacité d’absorber et de répartir les chocs. Vous effectuez souvent ces mouvements simultanément surtout quand vous essayez de rester sur vos patins tout en luttant pour la rondelle. Les différents mouvements effectués en patinage font endurer de nombreux muscles, en particulier le muscle cardiaque et le bas du corps. Selon Michael Juret, président du club les Ducs d’Angers, savoir quels muscles renforcer vous aide à cibler les muscles à entraîner pour de meilleures performances.

Travailler vos fessiers

Lorsque vous patinez et basculez vos jambes en arrière, vous effectuez des extensions au niveau des hanches. Ce mouvement fait travailler vos fessiers, qui sont les plus gros muscles du corps. Les principaux composants sont le gluteus maximus, medius et minimus. Les soulevés de terre aux haltères renforceront ces muscles. L’abduction de la hanche est un autre mouvement qui a tendance à renforcer vos fessiers. Un petit muscle sur le côté de la hanche, appelé tenseur du fascia lata, est également sollicité lors de ce mouvement.

Travailler vos quadriceps

Les quadriceps sont situés à l’avant des cuisses et sont sollicités lors de deux mouvements ; la flexion de la hanche et l’extension du genou. Pendant la flexion de la hanche, vous déplacez votre cuisse vers l’estomac, tandis que pendant l’extension du genou, votre jambe passe d’une position pliée à une position droite. Ces deux mouvements se produisent plusieurs fois pendant que vous patinez. Les fléchisseurs de la hanche, qui s’étendent du bas de l’estomac jusqu’au haut des cuisses, sont également sollicités lorsque vous effectuez une flexion de la hanche. Pour l’exercice, une élévation des genoux à la poitrine répétée peut renforcer les quadriceps et les fléchisseurs de la hanche.

Les muscles Ischio-jambiers

Les muscles ischio-jambiers sont à l’arrière des cuisses, juste en dessous des fessiers. Ils sont travaillés lorsque vous effectuez une extension de la hanche et une flexion du genou. La flexion du genou a lieu lorsque vous pliez votre genou et déplacez votre talon vers le haut, et lorsque vous poussez votre patin vers l’arrière et vous le soulevez de la glace. Des exercices de jambes debout, effectuées sur une machine à câble, renforcent les ischio-jambiers.

Renforcez vos adducteurs

Les adducteurs sont constitués des adducteurs brevis, longus, magnus et pectineus. Ces muscles sont situés à l’intérieur des cuisses. Ils sont sollicités lorsque vous déplacez votre jambe vers l’intérieur pendant le patinage. L’une des blessures les plus fréquentes au hockey est la souche adductrice. Les exercices d’adduction assis, effectués sur une machine, ont tendance à renforcer ces muscles et aident à prévenir les blessures.

Muscler votre torse

Vos muscles de base situés sur les côtés de l’estomac sont essentiels pour maintenir votre équilibre pendant les mouvements rapides d’une partie de hockey. Au cours d’une partie de hockey normale, vous effectuez de nombreux mouvements de torsion avec votre torse tout en patinant, en manipulant la rondelle et en recevant des chocs de défenseurs, ce qui vous fait contracter vos muscles. Des exercices de courbures latérales des haltères peuvent renforcer les muscles de votre torse.

About the author: appareil-musculation