stoquer

Michael Stoquer : l’impact bénéfique du sport sur le travail

Comme le dit Michael Stoquer, gérant de la société SEF spécialisée dans les fondations profondes : « Je considère que je travaille mieux après une activité sportive […] car je me sens plus performant en étant en forme. ». Il a bien raison puisque de nombreuses études ont montré l’impact positif que le sport a sur la performance en entreprise. A titre personnel, Michael Stoquer pratique la boxe et trouve toujours un peu de temps dans son emploi du temps chargé pour aller à l’entraînement.

De nombreuses entreprises encouragent la pratique sportive, c’est ce que dévoile une étude de Decathlon pro.

Un impact sur l’image de l’entreprise

L’adage est bien connu : faire du sport, c’est bon pour la santé. Mais c’est tout aussi bon pour l’entreprise qui peut proposer à ses collaborateurs de pratiquer des activités physiques. En effet, une telle société verra son image améliorée car en proposant une pratique sportive à ses employés elle paraîtra plus dynamique, plus bouillonnante et moins statique. C’est effectivement ce qui ressort de l’étude de Decathlon pro : près de 83% des sondés pensent que l’approche sportive d’une entreprise en dit long sur son identité. De plus, 56% des personnes interrogées affirment que ce genre de société incarne la modernité.

En d’autres termes, une entreprise qui propose des activités physiques à ses collaborateurs aura davantage de succès auprès de ces clients et de ces candidats.

Le sport : un plus pour la productivité

Le sport, qu’il soit pratiqué au sein même de l’entreprise ou en dehors des heures de travail permet d’augmenter la productivité dans son emploi. Tout d’abord, il procure un bien-être personnel certain en apportant une bonne condition physique et mental. Le sport en entreprise, particulièrement, peut procurer un bien-être collectif en renforçant l’esprit d’équipes et en améliorant le climat général de la société. Mis bout à bout, ces bienfaits permettent d’en déduire des conséquences positives sur le fonctionnement interne de l’entreprise, le turn-over, le nombre et la durée des congés maladie, etc. De plus, selon Santé Canada, un salarié pratiquant au moins une activité physique dans la semaine est 12% plus productif qu’un salarié sédentaire qui n’en pratique aucune. Mieux, une entreprise qui encourage ses salariés à faire du sport verrait son gain de productivité boosté de 2,5 à 9,1%.

Les sports les plus pratiqués en entreprise

Parmi le petit échantillon de 257 sportifs sondés par Decathlon pro, 65% déclarent faire au moins deux séances de sport par semaine. Mais quels sports pratiquent-ils ?

La course à pied est l’activité physique la plus pratiquée, elle concerne un salarié sur deux. Viennent ensuite le fitness avec 32% et le foot avec 23%. De leur côté, 42% des cadres font aussi du sport pour entretenir leur forme. Parmi ces gérants d’entreprise, 18% s’adonnent aux sports de raquette (tennis, badminton…) et 9% font de la boxe, comme Michael Stoquer, ou des arts martiaux.

Le sport, qu’il soit pratiqué en entreprise ou en dehors des horaires de bureau, permet d’entretenir son mental et son physique en plus de décompresser après de longues et dures journées de travail. Il permet également de renforcer la cohésion des équipes au sein d’une entreprise et rends les salariés plus productifs.

 

About the author: appareil-musculation