Les différentes disciplines du pentathlon moderne expliquées par Alexandre Dallenbach

Le pentathlon moderne est une discipline sportive qui, comme son nom l’indique, se compose de cinq épreuves différentes : l’escrime, la natation, l’équitation, le tir au pistolet et la course à pied. Ce sport, régit par l’Union Internationale de Pentathlon Moderne (UIPM) a toujours fait partie du programme olympique depuis 1912. En effet, il a été spécialement créé pour les Jeux olympiques par Pierre de Coubertin, le fondateur de cette compétition mondiale. Ce visionnaire s’est inspiré des compétences qu’un soldat doit avoir pour suivre dans les lignes ennemies, à savoir, monter un cheval inconnu, combattre avec un pistolet et une épée, nager et courir.

Retour sur les différentes disciplines du pentathlon moderne avec Alexandre Dallenbach, un pentathlète franco-suisse.

L’escrime

La pratique de cette discipline nécessite l’utilisation d’une épée. La compétition se déroule sous forme de poule où tous les participants se rencontrent. Ils s’affrontent en un contre un. Chaque assaut dure une minute et la victoire s’obtient avec une seule touche. Si au bout d’une minute, il n’y a pas de touche les deux participants sont déclarés perdants mais s’il y a une double touche (les concurrents se touchent en même temps), l’assaut reprend jusqu’à temps qu’il n’y ait qu’un seul vainqueur.

Les points attribués aux participants sont calculés sur la base d’un pourcentage de victoires. Par exemple, pour un total de 70% de victoires, le participant engrange un total de 250 points. Il est aussi important de signaler que, lors des compétitions internationales, les concurrents ne peuvent pas descendre au-dessous de 100 points. De ce fait, chaque victoire s’ajoute à ce score.

Enfin, en plus de ce tour de poule, un tournois peut être organisé. Il se base sur un système de ladder. Les deux moins bien classés s’affrontent et le vainqueur remonte dans la hiérarchie du classement pour affronter les autres participants. Une victoire dans ce tournoi vaut un point supplémentaire.

La natation

Cette épreuve consiste en un 200 mètres nage libre. Les participants sont classés suivant leur meilleur temps. Le calcul des points se fait de la manière suivante : pour un temps hypothétique de 2 min 30 s 0, le concurrent remporte 250 points. Ensuite, il faut rajouter ou enlever un point de ce total pour chaque demi-seconde de plus ou de moins. De ce fait, un temps de 2 min 0 s 0 vaut donc 310 points, un temps de 1 min 40 s 0 vaut 350 points, etc. Il faut aussi savoir que le temps est arrondi à la tranche supérieure. C’est-à-dire que pour un temps de 1 min 53 s 18, les points attribués sont les mêmes que pour un temps de 1 min 53 s 50.

Enfin, l’épreuve de natation est souvent considérée, par les athlètes, comme étant la moins aléatoire du pentathlon car les conditions de course sont toujours les mêmes et les participants sont confrontés à un contre-la-montre plutôt qu’à un affrontement.

L’équitation

L’épreuve d’équitation se déroule sous la forme d’un saut d’obstacles sur une course de 400 à 450 mètres. Les obstacles sont au nombre de 12 dont au minimum une combinaison d’un double et d’un triple et 5 obstacles minimum doivent être placés à la hauteur maximale indiqué par le règlement. De plus, un temps limite est établi en fonction de la longueur de la course et de la taille de la piste. Un parcours dans les temps et sans fautes octroie un total de 300 points. Les concurrents perdent sept points lorsqu’un obstacle tombe et un point pour chaque seconde de dépassement. De plus, une série de faute peut provoquer l’élimination de l’épreuve, ce qui se traduit par un score de zéro point en équitation. Il est donc parfaitement possible de perdre toutes ses chances lors de cette discipline.

Cette épreuve possède une autre particularité de taille. En effet, les participants se voient attribuer un cheval par tirage au sort seulement 20 minutes avant le début de la course d’obstacles. De ce fait, cette épreuve est souvent considérée comme la plus difficile car même un spécialiste de l’équitation peut avoir des difficultés à appréhender le caractère d’un cheval qu’il ne connaît pas pour le mettre en confiance.

Le combiné course/tir ou Laser Run

A l’origine, le tir et la course à pied étaient séparés. Afin de rendre le pentathlon moderne plus spectaculaire, il a été décidé de combiner ses deux épreuves.

L’épreuve se déroule comme un cross-country de 3200 mètres sur un parcours de 800 mètres ponctué par quatre arrêts sur un stand de tir. Ici, les concurrents utilisent un pistolet laser pour viser des cibles situées à 10 mètres de distance. Les sportifs ont 50 secondes pour toucher 5 cibles avant de repartir pour la course à pied. Il est intéressant de savoir qu’à l’origine, le pistolet utilisé tirait des plombs et qu’il a été décidé de le remplacer en 2009 par la Fédération internationale de pentathlon moderne. Grâce à cette innovation technique, l’épreuve est plus devenue une épreuve de vitesse que de précision.

L’ordre de départ de cette dernière épreuve est déterminé par les résultats des concurrents aux trois premières disciplines. C’est donc le premier du classement qui s’élance en premier et les suivants partent en fonction de leur retard de point sur le leader. Par exemple, si le second du classement à 10 points d’écart avec le premier, il commence la course 10 secondes plus tard.

Pour finir, cette épreuve distribue aussi des points qui servent essentiellement à évaluer la performance car c’est le premier à franchir la ligne d’arrivée qui remporte le pentathlon.

Le pentathlon moderne est donc un sport très complet qui réunit de multiples épreuves. Les adeptes de ce sport, comme Alexandre Dallenbach, se doivent être les plus polyvalents possible pour performer sur ces différents sports. L’entraînement est aussi essentiel, comme dans tous sports, et nécessite un investissement de tous les instants pour réussir à maîtriser les différentes disciplines du pentathlon moderne : l’escrime, la natation, l’équitation et le combiné course/tir.

 

About the author: appareil-musculation